Mignus Wisard tome 1 – Ian Ogilvy et Eric Heliot

Mignus Wisard tome 1
Mon avis de jeune lecteur sur Mignus Wisard tome 1 – Ian Ogilvy et Eric Heliot – Mignus Wisard et le Secret de la Maison Tramblebone

L’histoire :

C’est l’histoire d’un petit garçon, Mignus Wisard, forcé de vivre avec son tuteur, Basile Tramblebone. Basile est un horrible personnage, mais qui a un jeu de train incroyable. Sauf que Mignus n’a que le droit de le regarder faire. Un jour, pour pouvoir y jouer, il fait croire à Basile qu’on l’avait appelé pour régler quelquechose. Cela marche et Basile part. Mignus commence à jouer mais Basile revient et décide de le punir…

Mon avis :

Ce livre est original parce qu’il contient dans le texte des illustrations en noir et blanc réalisées par Eric Heliot. L’univers de sorcellerie inventé par Ian Ogilvy est lui aussi assez original et vraiment différent de celui de Harry Potter, même s’il y a des points communs (un orphelin, qui a hérité d’une fortune mais ne le sait pas encore…) La série est pleine de suspens et se lit très vite.

La série Mignus Wisard est en 3 tomes, elle plus facile à lire que Harry Potter, car ici tous les tomes sont pour les enfants à partir de 8-9 ans.

Ma note : 8/10

Editions Bayer Jeunesse, 2008 – 210 pages – à partir de 9 ans

Cherub/01 – Robert Muchamore – 100 jours en enfer

Cherub tome 1 de Robert Muchamore
Mon avis sur 100 jours en enfer – Cherub/01 – Robert Muchamore

 

L’histoire de Cherub :

Cherub est une série de romans policiers jeunesse écrite par Robert Muchamore. Elle raconte l’histoire de James, qui est envoyé dans un orphelinat à la mort de sa mère. James tombe d’abord rapidement dans la délinquance. Puis il est recruté par le Cherub, une unité ultrasecrète d’espionnage britannique dont les effectifs sont composés d’agents ayant entre 10 et 17 ans. Dans le tome 1, pour devenir agent, James va devoir faire un entraînement de 100 jours : 100 jours en enfer…

Mon avis :

En lisant ce livre, on est plongé dans l’univers de l’esponniage, c’est avant tout ça qui me plaît. Le + de ce livre c’est donc son univers, il est facile et rapide à lire, il n’y a pas de mots difficiles. Mais je trouve que le personnage parle trop d’amour tout au long de l’histoire. Il a aussi de drôles de façons de choisir ses partenaires de mission…

Cherub se passe dans les années 2000, mais pour découvrir comment a été crée le Cherub, il faut remonter en 1940. Pour en savoir plus lire Henderson’s boys, publié en 2012 par le même auteur.

La série Cherub est en 16 tomes, j’ai lu jusqu’au tome 3 et je vais continuer à lire cette série, c’est sûr !

Ma note : 7/10

Editions Casterman Romans Poche, 2009 – 403 pages